Promenade champêtre

Se lever à 7 heures. Déjeuner d’un simple café. Sortir au petit matin se promener par une superbe journée de juillet qui reste à commencer.

Marcher sur le gravier de la route départementale. Jour, soleil même, soleil oblique mais les maisons sont endormies car il est dimanche. Entendre la conversation des arrosages automatiques. Sinon le chant d’un geai grinçant comme une balançoire.

Bifurquer et prendre le chemin qui s’enfonce dans la pénombre forestière. Remonter et arriver à la maison d’Edmond, décédé en janvier dernier. Seul dans la cour de la ferme déserte. Inspecter les recoins, les outils posés, la chaise seule derrière la maison, adossée au mur dans les herbes hautes. Brindilles « poule ou coq » collées par la rosée sur le bout des Converse. Avoir oublié son appareil et son talent et laisser là de sublimes photos qui ne seront jamais prises.

Reprendre le chemin illuminé par le soleil. Marcher sur ce cordon de chemin privé, entre un champ de blé baigné du soleil et la forêt de pin qui exhale la fraîcheur. Le soleil finit de chauffer. Marcher et marcher. Marcher, ne pas être question d’insécurité, d’immigration, d’économie, marcher, ne pas être question de « dérapage ». Ne pas entendre « 100 millions d’euros ». Ne pas être question de chiffre. Etre incapable de retrouver l’itinéraire qu’on voulait faire initialement mais marcher quand même. Retomber sur la route et le village.

Passer devant l’église et soudain se dire qu’on va entrer. Entrer dans la petite église complètement vide et pas si fraîche. Laisser la lumière dorée des vitraux de soleil nous aveugler. Le reste est obscur. S’avancer seul, devant, stopper un peu avant l’autel. Se signer et prier. Un peu. Comme ça. Pour voir. Apprécier le refuge. Au loin le chant rouillé d’un oiseau. Une faible mobylette qui passe comme un point. Au loin. Ressortir sur la place.

Regarder à droite et à gauche. Retrouver le bitume de la route. Dire bonjour à la dame qui arrose sa pelouse. Gagner son point de départ, rentrer à la maison où la journée des siens vient tout juste de débuter.

***
Message à caractère informatif : je serai dans l’incapacité de publier pendant une quinzaine de jours. Je souhaite une bonne vacance aux quelques uns et unes qui me suivent régulièrement
.

4 réflexions au sujet de « Promenade champêtre »

  1. Synchronicités…
    Quand tu nous tiens !
    ————————————-
    je me suis levée à 6h00 ce lundi 19 juillet dernier, j’ai mis mes chaussures de marche, mon sac à dos et je suis partie sur la départementale vers ma destination – je me suis fait un plan de route depuis un mois déjà – qui est 650 km de là où j’ai démarré.
    ————————————–
    J’ai fait 60 bornes, je n’ai pas encore vraiment décollé mais demain çà y est, je commence le vrai périple. Lundi, 40 bornes, c’était bon et durant la marche, j’ai vécu ce que Mr Xix vient de nous écrire ci-dessus…
    ————————————-
    Aujourd’hui est sans doute le dernier jour avant longtemps – une bonne quinzaine – où je pourrais à nouveau me retrouver devant un écran d’ordinateur avec une connexion.
    ————————————-
    Depuis décembre que j’ai découvert ce blog, les synchronicités avec vous Mr Xix ont été le mot d’ordre : êtes-vous moi lors de mes accès de dédoublement de personnalité ?
    ————————————
    Et en plus j’ai eut 32 ans mardi…
    Allez, bonne route à travers champs !

  2. Très beau texte, plein de sérénité. On s’y croirait, ça donnerait presque envie de se lever tôt…
    Règle importante : toujours avoir un appareil sur soi !

  3. @vitally : bon anniversaire !
    @egocyte : j’ai une fois lu une phrase rigolote dont je ne me souviens plus la tournure, mais qui disait que le bon photographe, c’est celui qui n’a pas oublié son appareil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s