Crise

Je fais peut-être partie d’un cercle de privilégiés me direz-vous… mais cette crise dont on parle depuis 2008, cette « crise » ne me fait aucun tort : je me porte plutôt bien ! Oh, économiquement, j’ai bien eu une petite passe difficile, juste avant « la crise »… Mais raisonnablement je serais gonflé de me plaindre ! Car je dois bien le reconnaître : malgré toute l’énergie que le monde emploie à me convaincre du contraire depuis plus de 2 ans maintenant, je me porte à merveille !

Deux ans que j’entends parler quotidiennement de gens « frappés par la crise », tombés au chômage ou suicidés parce que trop forte pression économique… Ou bien d’astuces pour faire des économies de bout de chandelle… J’entends dire que « les gens » se serrent la ceinture, ont le moral en berne… Mais je ne vois rien de tout cela ou pas grand chose. Je ne constate pas de changement par rapport à quand ça allait bien. Sinon dans les sujets de conversation, de reportages tv, ou dans les arguments des commerçants…

J’ai conscience que cela peut paraître indécent de le dire si posément mais je l’avoue tout net : je ne suis pas en crise, et autour de moi je ne vois personne vraiment « en crise ». Ou bien je ne sors pas assez de chez moi ? Mais cette « crise », censée être la pire depuis 1929, je lui trouve pâle mine. A côté, les photos d’Américains du siècle dernier en noir et blanc ont tout de même plus de gueule. Cette crise, « qui devra amener inexorablement à poser la question de la réforme du capitalisme » (est-ce que les journaux qui écrivent ça le croient vraiment ?), me donne plutôt l’impression que tout va continuer comme avant. Que « la crise » est simplement la couleur de fond de ces 3 ou 4 années, comme la mode a ses saisons.

Bientôt il faudra changer le disque. 

Alors bonne année ! Avec une petite pensée pour ceux qui seraient vraiment dans la panade…

6 réflexions au sujet de “Crise”

  1. Vous en avez de la chance!
    Votre félicité présente fait plaisir à lire; et en effet elle ne peut être partagée que par quelques privilégiés.
    Ou bien ceux qui profitent de l’époque pour s’enrichir (il y a quelques siècles, on les dénommait agioteurs). Il y en a toujours.
    Ou bien vous appartenez à la catégorie de ceux qui bénéficient à plein des contreparties à l’appauvrissement général des salariés modestes.
    Par les temps qui courent, il vaut mieux être à la retraite et jouir de ces placements de famille que de trimer comme un chien.
    Vous vivez dans une bulle apparemment confortable. Sortez-en de temps en temps. Il n’est pas besoin d’aller bien loin pour croiser les victimes de cette crise. ça ne doit pas être assez photogénique en effet, la couleur ne rend pas bien les gris et noirs de la misère.
    Faut-il une soupe populaire publique pour que votre conscience s’éveille?
    Allez, Bonne Année quand même!

  2. @Christophe Sims
    N’est-ce pas immensément réducteur de ne voir que 2 catégories : ceux qui profitent de l’époque et/ou de la misère des gueux et les miséreux ?
    Deux mondes diamétralement opposés, le « nanti » dépouillant son frère affamé ?
    Vous vivez apparemment dans une bulle bien idéologique dont je vous recommanderais de sortir au plus vite…
    Cordialement.

  3. Bonjour Christophe, je m’excuse si mon article laisse entendre « tant que je vais bien les autres on s’en tamponne ».
    J’entends bien que la misère existe, qu’il y a des gens moins bien lotis et qu’il faut s’en soucier. Mais y a-t-il « crise » pour autant ? « Effondrement », dans les proportions dans lesquelles on en entend parler ? A mon niveau, j’ai vu quelques ralentissements, mais je ne vois pas de « crise » (licensiements en série, ami qui se retrouve à la rue…). Cette année à Noël, les magasins m’ont semblés toujours aussi bondés. Et même après Noël. Les gens ne rechignent pas à débourser 50 € par mois pour envoyer des SMS et MMS (le prix d’une carte de transport).
    Non, on ne peut pas dire que la félicité soit réservée seulement à un cercle de privilégiés en France, si l’on raisonne au niveau de la masse. C’est le contraire : il y a un cercle de gens dans la pauvreté et la plupart qui jouit de bonnes conditions de vie. Le simple fait de vivre en France fait déjà de vous quelqu’un de plus chanceux que beaucoup d’autres. Et pourtant… Ce matin je suis tombé par hasard sur un sondage (http://fr.news.yahoo.com/4/20110102/tts-france-pessimisme-sondage-ca02f96.html) : les Français sont plus pessimistes pour 2011 que les Irakiens ou les Afghans et leur vulgaire problème de guerre civile. Etonnant.
    Va-t-on si mal en France ? Alors quand tout va bien ou pas trop mal, il faut le dire. Il faut se le dire. Ne pas se laisser ronger par la grisaille qu’on nous diffuse. Car il y a un intérêt à répéter aux gens qu’ils vont mal, à les fatiguer en leur disant qu’ils sont fatigués, qu’il fait nuit, que tout va mal : c’est de les préparer à faire une croix sur ceci et cela… La pauvreté qui nous menace n’est pas celle qu’on nous montre.

  4. Moi non plus je ne sens pas vraiment cette crise dans ma vie quotidienne.
    Et pourtant, je ne roule pas sur l’or, mais je ne manque de rien.
    Sans doute cette crise est-elle visible et visible dans des secteurs d’activités dans lesquels je ne suis pas impliquée. Ou que pour une frange de la population ayant certains métiers, cette crise se traduit par une perte sur des choses qu’ils ont l’habitude d’avoir.
    Je ne sais pas.
    Je vis dans une belle maison, je mange à ma faim, j’ai des amis et j’ai du temps pour moi…
    Pas de prêt, pas de crédit…je bois peu, ne fume pas…
    Bref, je fais pas énormément de bruit.
    Mais je ne manque de rien !
    Et j’ai même du superflu, assez souvent.
    Sans doute, si mon horizon d’expectation s’élargit, je vais sentir des freins.
    Mais je ne crois pas.
    Sur ce, bonne année !

  5. Bonne année à vous, Vitally. Merci pour votre soutien et votre fidélité au blog !
    (et Vlad aussi, mais on se l’est déjà souhaité en d’autres lieux !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s