Derrière Dieu

On a jeté 1 000 fois une pierre dans le gouffre, et 1 000 fois elle est tombée au fond. Et on a appelé cela « loi de la gravité ».

On a vu 1 000 fois un homme voler à l’étalage, et à la fin on a appelé tout cela « malhonnêteté ».

On a vu 1 000 fois des hommes réaliser des actions belles et vertueuses, et on a appelé cela « Dieu ».

Pour autant, il n’existe nulle part dans l’univers de mécanisme comme une loi de la gravité à la source de quoi les objets viendraient prendre leur ordre de tomber. Et il n’existe nulle part dans l’air de figure comme la Malhonnêteté, dont s’inspireraient les voleurs pour commettre leurs larcins. Il n’existe que des constats empiriques extrapolés en concepts.

« Dieu », ce n’est pas autre chose : un mot, une convention pour rassembler tout ce qu’il y a sur terre de beau et d’intelligent. Parce que le beau et l’intelligent contenus dans les choses sont de nature fuyante, complexe, vaporeuse, les hommes ont besoin d’un repère qui les cristallise et les rende plus tangibles. Parce que l’espoir est une chose qui se construit lentement et peut facilement se perdre, ils ont besoin d’un symbole qui le matérialise et permette de facilement le retrouver. C’est pour cela qu’il y a des églises, des vitraux, des paraboles, des personnages symboliques… Ce sont simplement des supports pour « fixer » notre espoir, des sortes de raccourcis-pensée pour accéder à ces choses plus rapidement.

Il n’y a pas de « loi de la gravité » écrite quelque part, pas de « malhonnêteté » en soi, et pas de Dieu barbu à sceptre magique. C’est ce qu’il faut faire comprendre à l’athée qui nous explique avec force pédagogie que lui, il est athée.

9 réflexions au sujet de « Derrière Dieu »

  1. c’est aussi une explication aux cataclysme et surtout une bonne excuse pour les curé belliqueux et avide. Sinon j’ai découvert ton blog aujourd’hui via C’est la gene que tu connais surement, et je suis assez content de ma découverte.

  2. Ps : qui est le curé belliqueux et avide dont il est question ? Je n’ai pas suivi les actualités, ces derniers temps. Il s’est passé quelque chose ?

    1. Pardon j’ai trop souvent l’habitude de foncer tête baissée et de ne pas me relire. Je m’explique: par les curés je voulais parler des ecclésiastiques en général qui on trop souvent utilisé la religion comme prétexte pour délivrer Jérusalem par exemple ou pour bâtir des cathédrales et des églises de plus en plus haute (pour compenser quelque chose peut-être ?). Cela te parais t’il plus claire? Sinon lis les piliers de la terre.

      1. J’ai dû oublier le moment où nous nous sommes rencontrés, puis appréciés et finalement devenus assez amis pour nous tutoyer le plus naturellement du monde. Tu voudras bien m’en excuser ? 😉

        Pour ce qui est d’établir une comparaison entre la hauteur des cathédrales et celles des mosquées, par exemple, je dois t’avouer que je n’ai pas assez de recul pour en juger. Je sais simplement que chacun est invité à pénétrer dans une cathédrale, sans obligation vestimentaire et sans ségrégation sexuelle, ce qui n’est pas le cas de toutes les mosquées…Est-ce dû au manque de hauteur que tu incriminais fort à propos ? 😉

        Sinon, je te promets de lire les piliers de la terre, si tu me promets en retour de lire le Bescherelle. Vois-tu, mon père, qui ne s’appelle pas Salam, mais Muhammad, s’exprime dans un français d’une extrême pureté. Je ne suis pas sûre qu’il ait lu les piliers de la terre, mais je suis persuadée qu’il a longuement fréquenté le Bescherelle !

        Bien cordialement ! 😉

      2. C’est vrai, il est tellement impoli de tutoyer sur un blog. Je n’ai vraiment aucune éducation.

        Pourquoi parles tu de mosquées? Si c’est pour mon pseudo, (ce que je n’ai aucun mal a imaginé) c’est assez drôle de voir comme tu tires vite tes conclusion. Un gars s’appelle « Salam », critique l’église et il est, immédiatement et a peu de chose prés, un islamiste extrémiste fervent défenseur des valeurs de sa si belle religion. Mais ce que tu ne sais pas c’est qu’il est purement choisi au hasard ce pseudo, que je n’ai jamais mis les pied dans une mosquées et que, bien que je sois pour leur intégration dans les pays occidentaux, je suis le dernier a défendre les traditions décrites ci dessus.

        Mon Bescherelle, et j’en suis désolé, est mort depuis longtemps maintenant. Alors je t’en prie ne retourne pas le couteau dans la plaie.

        Bien à vous princesse

    1. Eh bien laissons tomber le voussoiement, le Bescherelle, les mosquées trop basses et les cathédrales trop hautes, ainsi que les curés avides et belliqueux dont la seule obsession, depuis les Croisades, est d’aller délivrer Jerusalem et reprenons là où ça a merdé : « Bonjour, je m’appelle Nathalie et je suis enchantée d’avoir échangé un moment avec toi. Au plaisir !  » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s