Une réflexion au sujet de « « Ce qui se rétracte » »

  1. C’est juste un bon mot, j’imagine et il sonne bien. Mais pourtant que ce soit chez Malebranche, Descartes ou Saint-Augustin, l’appétit des nombres est constant. C’est même d’une certaine façon, ce qu’il y a de plus élevé que le chiffre en tant que représentant de l’ordre invisible…
    Donc en philosophie, algèbre et âme font un excellent ménage….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s