« Contrôler l’homme tout entier »

« [Le progressisme] a rejeté la conception libérale selon laquelle l’homme recherche rationnellement et en premier lieu son propre intérêt. Il l’a remplacé par une vision thérapeutique qui prend en considération les pulsions irrationnelles et tente de les canaliser dans des voies socialement constructives. Bannissant le stéréotype de l’homo oeconomicus, le progressisme tente maintenant de contrôler socialement « l’homme tout entier ». Au lieu de se contenter de régulariser ses conditions de travail, il aménage aussi sa vie privée, organisant le temps de ses loisirs selon des principes scientifiques d’hygiène personnelle et sociale. Il expose les secrets les plus intimes du psychisme au regard de la médecine, encourageant ainsi un examen intérieur incessant ».

Christopher Lasch dans La culture du narcissisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s