« Perdre notre chaleur »

Ernst Jünger, sur le front russe en 1942 :

Comme je les ai souvent enviés, ces oiseaux chaudement protégés par leur plumage, les voyant perchés sur leur branche, seuls dans la forêt enneigée, et non abandonnés cependant. Comme eux ce plumage, nous avons reçu l’aura spirituelle qui nous protège et nous empêche de perdre notre chaleur. L’homme l’affermit et la conserve par la prière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s