Les trains ne sont pas faits pour lire

1354201516

Le train était l’un des rares lieux où l’on pouvait s’emmerder ensemble. Un lieu où l’on se savait enfermé pour quelques heures avec des inconnus, seulement reliés par la destination, gens avec qui on n’avait rien à faire qu’attendre d’être arrivés. Tout cela instillait une ambiance et un silence particuliers : on tuait le temps, on avançait son livre de quelques pages, suspendu tant au développement de ce mauvais polar qu’à la transformation du paysage derrière la vitre. On allait même jusqu’à nouer discussion, poussé dans ses retranchements… Tout un univers dont on pensait, par la grâce de l’inertie du service public, qu’il serait chose éternelle.

C’est pourtant bel et bien terminé. Le train, aujourd’hui, se veut bon élève de l’air du temps. Il se rue sur absolument toutes les bêtises que l’époque lui soumet. Des animations en gare aux systèmes d’enchères et de prix fluctuants des billets en ligne, des formules voyage à option IDZen, IDChic, IDZap alors qu’on demande simplement à effectuer un trajet sur un fauteuil à un prix juste et équitable, aux gares nouvelles qui ressemblent à s’y méprendre à d’infernales galeries commerciales : le train se conçoit aujourd’hui autour d’une « expérience passager enrichie », c’est-à-dire d’une saturation de sollicitations, intellectuelles, sensorielles, consommatrices. Il démultiplie les écrans, signalétiques, publicitaires, informatifs, tout en proposant en gare de pédaler pour recharger son portable, comprenez-vous : car le train veut à la fois brancher tout ce qu’il peut, et être un modèle de consommation d’énergie responsable. Plus connecté, plus lumineux, plus musical, avec beaucoup plus d’écrans à tripoter, le train de demain. Bientôt : des tables luminescentes et tactiles, des enceintes intégrées aux fauteuils, des fenêtres même, peut-être, qui sauront se rendre opaques et diffuser de chouettes fluctuations colorées pour cacher cette morne campagne… C’est ce que les gens demandent, non ? Eh bien tant pis, ils en auront quand même !

Pour le moment nous n’en sommes encore qu’à l’inflation des prises électriques et USB, au wifi à bord et à la 5G pour que sa connerie reste bien connectée d’un bout à l’autre du trajet. C’est important. On serait illégitime à se plaindre du dérangement produit par un abruti qui, juste à côté de soi, joue un DVD plein d’agitation visuelle sur un écran 22 pouces, protégé par son casque de la nuisance sonore qu’il émet. D’abord parce qu’il représente à ce jour 25 % des passagers de la rame. Ensuite parce qu’il est chez lui : les trains ne sont pas faits pour lire, ils sont faits pour ceux qui utilisent à pleine capacité les ressources dont on les a truffés. On a mené une politique d’investissement industriel toutes ces dernières années pour équiper ces emmerdeurs bousilleurs, et pour vous empêcher de lire, c’est tout de même malheureux que vous ne compreniez pas. Les instructions sont pourtant claires : lecteurs, flâneurs, doivent aller se faire foutre.

7 réflexions au sujet de “Les trains ne sont pas faits pour lire”

  1. Venant de faire un long trajet en train, je ne peux qu’acquiescer, à chaque phrase.

    Cette fois-ci je n ‘ai même pas pu profiter du paysage cependant, puisqu’il est devenu très courant que les gens s’installent n’importe où, à votre place par exemple, et refusent de bouger ?!?

    J’ai par contre pu profiter, comme tout le wagon, des appels incessants à une vieille dame, qui a dû répéter à chacun des membres de sa famille, nombreuse, qu’elle était bien dans le train…

    Et le wifi ne fonctionnait même pas, en plus ! 😉

  2. Le train est devenu un terrain de jeu de plus pour le Crétin Électronique, lequel est en train de supplanter l’Homos Sapiens de la même manière que celui-ci prit jadis le dessus sur l’Homme de Néanderthal .

    Je me sens moins seul en vous lisant.

  3. mais ou est passer le charme des vieilles gare , ou si c’est peu dire 1 peu plus ancienne ! l’inconfortable train et tgv avec ses sieges oranges , et les banquette rouge reposissionable …bon c vrai que vu l’etat il fallait kd mem faire quelque chose ….. g le spleen qd je pense a ses gare , a peine eclairee , avec leurs lumiere orangees , (simple et sans frasques ) le charme qui fesait pensser 1 peu a 1 polard des annees 70 , 80 et pourtant je n’ai que 33 ans et ok1 casier judiciaire . je veux simplement dire k ojourd’hui,il n’y as plus de place O phantasme ni O reveries , avant la peur etait normales oujourd’hui tt le monde cherche a faire peur ….. et en plus la violence et la delinquence augmente considerablement …….mais c’est 1 vrai fiascO !!!! en dehors du petit thriller de bas game ou pouvait qd meme s’attacher O regard discret d’1 inconnu …… Oujourd’hui tt le mOnde a l’air de vous connaître mais persOnne ne veut réellement faire votre connaissance ……………………………. la nuit et ses mysthere combien d’histoire apartenais a tt ses gares de FRANCE , et la magie de tt ses alles et venus , on pouvais essayer de deviner kl secrets caches tts ces gens hordinaire tellement discrets O premier abords , coup d’œil , mais oujourd’hui , on ne se donne plus la peine plus d’interet , mais nous sommes tellement parasitee d’infos , de changements , ….. la France a vraiment perdue tt sa beautee de ViVre ……………… avant meme un papier gras emporte par le vent sur un rue pavee a paris pouvait prendre ts son sens oujourd’hui il ne reste plus RIEN ! .

    1. Moi G le beggin pour tt les vieille gare de France et j’en suis tombee Amoureu X(se)
      C le coup de Fouuudrrre de tt ma VIe : XVIICAIIVX

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s