« Les excuses pas sincères »

Les excuses des élèves n’étaient pas sincères. Ils s’étaient inclinés sur ordre du directeur par pure convenance. Exactement comme ces commerçants qui se courbent devant vous mais ne cessent pour autant de vous tromper. (…) Quelqu’un vous demande pardon et dit qu’il est désolé mais si vous prenez au sérieux ses excuses, ne va-t-il pas vous prendre pour un jobard ? Il vaut beaucoup mieux penser qu’il ne s’excuse que pour la forme et que vous de même, ne lui accordez qu’un pardon de façade. Si vous voulez le faire accéder à un véritable repentir, la seule méthode est de le battre jusqu’à ce qu’il exprime un vrai regret. 

Natsume Sôseki dans Botchan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s