Le sexe de notre esprit

En électricité, il y a les prises mâles ou les prises femelles. Dans les attitudes, dans l’esprit, il y a  des dispositions qu’on pourrait dire « masculines » et d’autres qu’on pourrait dire « féminines ».

 
 

Masculin le « pur esprit » : l’esprit froid, glacé, l’esprit stérile, l’esprit coupant. Masculin l’esprit de connaissance et de compréhension, l’esprit qui s’attèle à faire tomber les voiles. Masculin l’esprit qui peut aimer ce qui ne l’aime pas. Qui sort de son monde. L’esprit qui va vers l’extérieur, vers la conquête du dehors et de l’inconnu.
 

Féminin l’esprit « chaud », subjectif, l’instinct. L’esprit créateur de sa vérité. Féminin l’esprit qui imagine la disposition des choses, l’esprit esthétique, qui veut vivre parmi les choses familières et amies. L’esprit qui choisit et sélectionne les vérités utiles, les aménage pour les faire siennes. L’esprit qui s’approprie le monde, qui l’enlumine, qui redessine son environnement pour l’aménager à son goût.

  

Don Quichotte, ce n’est ni plus ni moins la magnifique synthèse de ces 2 dispositions d’esprit.

5 réflexions au sujet de “Le sexe de notre esprit”

  1. Bien vu, et méme si je trouve ca un petit peu réducteur et qu’un peu de causalité aurait donné plus de poids au sujet, je dois avouer que la maniére dont le sujet est décrit est plutot agréable à lire avec un aspect à la fois d’opposition et de complémentarité dans le déscription des sexes.
    P.S: Ce Blog est pour moi une exelente surprise, Bravo.

  2. Vous avez raison, cela mérite d’être étayé, même si j’aime écrire ici à la façon d’un « preneur de notes personnelles », par allusions, évocations, sans toujours les justifications nécessaires à une compréhension limpide ! Mais je suis ravi d’y revenir lorsqu’un lecteur choisit de creuser.
    Tout d’abord une précision : « masculin » et « féminin » sont ici une image, une allégorie. Tout comme une prise électrique mâle ou femelle tient seulement son nom de la façon symbolique dont elle s’encastre dans l’autre mais n’a rien de sexuel, rien de plus « homme » que « femme ». Il ne s’agit donc pas de dire que les hommes pensent comme ceci et les femmes comme cela, mais qu’un homme ou une femme peut avoir un mode de penser « masculin » ou « féminin » selon la circonstance et la psychologie. Il y a bien une histoire d’opposition/complémentarité, qui oppose non pas les hommes aux femmes, mais une disposition d’esprit contre une autre. Disposition qui aussi bien peut exister chez les 2 sexes, et même coexister avec son contraire chez une même personne (du moins il faut le souhaiter !).

  3. Voici aussi la réflexion intéressante qu’une lectrice m’envoie par mail : cette vision sexuée de l’esprit se retrouve dans la cosmologie chinoise (de laquelle j’ignore tout !), où la femme, yin, est associée à la lune, froide, et l’homme au soleil (soit l’inverse de mon « masculin l’esprit froid, féminin l’esprit chaud »). Cette lectrice m’enjoint de creuser du côté du feng-shui, qui semble jouer avec ces notions. Commençons par là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Feng_shui

  4. tSalu et désolé pour le retard que j’ai mis à répondre, pour en venir au sujet, j’ai lu la bréve description faite sur Wikipédia et méme si personnelement je ne suis pas trop fan de tout ce qui est spiritualité, ésoterisme et tout ca, je dois dire que j’ai trouver cette vision du monde et de l’étre humain assez poétique, et en effet la léctrice Zen avait raison la description et le rapport féminin/masculin exposé sur ce sujet ressemble enormément à celle faite par le concept du Ying/Yang surtout pour le coté dualité/complémentarité mais je pense qu’une telle vision des choses est plus due à une sorte de biais cognitif qui s’appelle si mes souvenir sont bon biais de polarité: biais qui consiste à envisager les choses comme pouvant appartenir soit à un extréme + soit à son opposé – ( ce qui n’est pas beau est donc forcément laid, ou encore rapide/lent, raison/émotion……………..), je ne parle ici que du trip Ying et Yang et non du Post, post autour du quel la question de la causalité est -il me semble- encore d’actualité, car mise à part l’explication « c’est le nature des chose, c’est comme ca et puis c’est tout » fournie par non amis Zen que je n’ai pas trouvé trés constructive, il n’y a pas eu de réels progrés sur la question, quoi qu’il en soit j’essayerai pour mon prochain commentaire de formuler mon point de vue sur la question d’une facon intelligible. D’ici là bonne continuation.

    1. Je ne vois pas vraiment de causalité car ce que j’énonce est plutôt une image qu’un état de fait. Mais s’il faut chercher un « pourquoi » un peu farfelu, on pourrait avancer la « physionomie » des sexes : féminin le sexe intérieur, qui compose avec, assimile les choses, les accueille en lui / masculin le sexe extérieur, dressé, qui part à l’aventure explorer l’étranger !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s